AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THINKING OF YOU : WORLD AT WAR.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: THINKING OF YOU : WORLD AT WAR.   Mer 11 Jan - 21:53




22 juin 1941.
Les troupes du IIIème Reich entrent en territoire soviétique, violant délibérément le pacte de non-agression signé deux ans auparavant par Hitler et le camarade Staline. Tout semble bien parti pour la Wehrmacht qui, grâce à la supériorité numérique de ses effectifs, sa technologie de pointe et la finesse de ses stratèges, peut tout à fait mener cette campagne à bien, d’autant plus que l’Armée Rouge qui lui fait face est décimée par les grandes purges. Le fait que l’Union soviétique soit le seul ennemi potentiellement dangereux pour la conquête du « Lebensraum », l’Etat-Major décide d’attaquer avant que l’ours ne s’éveille.

Pendant ce temps, à Berlin…
L’air ambiant s’était considérablement alourdi et l’orage ne tarderait surement pas à gronder, mais c’était le cadet des soucis de la bonne société berlinoise qui, une fois de plus, se réunissait dans une des demeures huppées de la Postdamer Platz. Dans la demeure des Schneider, l’agitation régnait et les domestiques se pressaient pour les derniers préparatifs de la soirée qui s’apprêtait à s’y dérouler. Le champagne était prêt à couler à flot et les musiciens venaient tout juste d’arriver, ayant prévu un peu de temps pour s’accorder avant der jouer devant les invités. Dans la chambre conjugale, la maîtresse des lieux se préparait tranquillement, bien décidée à ne pas laisser la guerre prendre le pas sur le moral général. Quelques hauts dignitaires du gouvernement seraient là, il se murmurait sur les lèvres que même le Führer honorerait cette soirée de sa présence. Tout devait être parfait et même si la réputation de la famille n’était plus à faire, aucun faux pas ne serait toléré.
Enfin les premiers invités commencèrent à arriver et les festivités pourraient débuter. Le luxe et l’abondance en seraient les maîtres mots, au même titre que l’élégance et le raffinement.

Juillet 1941, Afrique du Nord.
La chaleur est étouffante, l’air est sec et il n’y a pas un souffle de vent pour rendre le tout plus supportable. Mais le climat est le cadet des soucis de ceux qui sont en opération ; ce qui importe en réalité, c’est de repousser les forces britanniques et alliées, les faire se replier afin de récupérer le contrôle sur une région hautement pétrolifère. Pour ça, un seul moyen : faire tomber le Caire.
Une succession de victoire assied la réputation de stratège de Rommel, et l’horizon semble sans nuages pour le corps expéditionnaire allemand mobilisé…


Septembre 1941.
Si elle avait bien commencé, l’Opération Barbarossa devenait un bourbier duquel les troupes de l’honorable Wehrmacht peinaient à se sortir. Les pertes humaines étaient considérables et la résistance des populations était infatigable : paysans et petits bourgeois ne reculaient devant rien et n’hésitaient pas à brûler leurs propres terres, saccager leurs propres demeures pour ne rien laisser à l’envahisseur. Les vivres vinrent à manquer (ohé ohé ♫ ) et bientôt, le redoutable hiver russe prendraient les soldats à revers, les enfermant dans son piège mortel.

Partout en Europe, l’antisémitisme fait rage, les loi antijuives se multiplient dans les pays de l’Axe et les territoires occupés. Raffles, progroms sont organisés suite à la déclaration d’une « guerre d’extermination ». En Allemagne, le port de l’étoile jaune pour tout juif âgé de plus de 6 ans devient obligatoire, les ghettos s’étendent en Pologne, la délation va bon train à Paris et la propagande gangrène toute la culture. En opposition à tout cela, s’organisent à travers l’Europe une Résistance qui, de tous bords politiques et de toutes confessions, se fédère pour mettre un frein à l’abomination mise en marche par le Reich et ses plus hauts cadres. A toutes les échelles et à tous les niveaux de la société, la lutte se met en place, c’est la guerre de tous contre tous, ou presque, et l’espoir vacille, mais ce sont nos actions qui déterminent ce qu’on est. Et vous, qui serez vous ? Êtes-vous sûr qu'il n'y a aucun retour possible ?
Revenir en haut Aller en bas
 

THINKING OF YOU : WORLD AT WAR.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» WORLD EATERS
» The world through a plastic lens
» Achat sur Digital wonder world
» The World God Only Knows
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth of Avalon :: ► JOUTES FLOODIENNES :: ♦ Alliances & Publicités :: ■ Publicités-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit